La pétrochimie et votre peau

Utilisez-vous des PEG dans vos cosmétiques ?

Savez-vous à quoi ils servent ?


Ce sont des émulsifiants, des gélifiants, des agents de texture. Ils permettent d’améliorer la sensorialité de votre produit.

 Interdit en BIO, Ils sont fabriqués à partir d’oxyde d’éthylène, un gaz très réactif, extrêmement toxique & inflammable cancérigène et mutagène et utilisé comme arme chimique. Lourdement polluant, très peu biodégradables ils s’accumulent dans l’environnement.

Des études montrent qu’après une seule application avec des PEG on retrouve des traces de PEG un mois 1/2 après sur la peau 

Pour vous dire combien ils sont OCCLUSIFS.

 Avec eux, tout pénètre dans la peau: parabènes, perturbateurs endocriniens, parfum, colorants, etc….

Alors vérifiez les ingrédients de vos cosmétiques, prenez soin de votre peau et de votre santé !

Les Huiles Minérales

Et vous, pétrole ou pas pétrole sur votre peau ?

Ingrédient synthétique obtenu du raffinage du pétrole ou de schiste bitumeux, elles sont INTERDITES en Bio ! Car elles sont occlusives (tout peut pénétrer dans la peau : parabènes, perturbateurs endocriniens, colorants, parfums…), ultra-polluantes, non-biodégradables, elles n’apportent aucun élément nutritif, perturbe l’écoulement du sébum et l’oxygénation de la peau.

Mais très utilisées par les industriels car c’est un ingrédient stable (qui ne rancit jamais), très peu cher (étant souvent issu des déchets de l’industrie pétrolière), simple à utiliser dans toutes les formulations.

La peau subit un leurre, croyant être hydratée…

Liste INCI  des Huiles Minérales les plus utilisées : PARAFFIN, PARAFFINUM LIQUIDUM / PARRAFFINE LIQUIDE, PETROLATUM, SYNTHETIC WAX, HUILE DE PARRAFINE, VASELINE, MINERAL OIL, ISOHEXADECANE, SILICONE QUATERNIUM, METHYL-SILANOL, CERESIN, HUILE BLANCHE…

Eaux micellaires

Le mode d’utilisation de l’eau micellaire n’arrange rien… Sans rinçage, vous laissez durablement ces substances sur votre peau. Et en rinçant ? Les substances dangereuses ont le temps de pénétrer l’épiderme … et l’eau micellaire perd alors son principal (unique ?) intérêt ! Car pour le reste, l’eau micellaire n’a pas vocation à être utilisée pour un démaquillage approfondi au quotidien.

Initialement destinée à corriger rapidement le maquillage des mannequins pendant les défilés, n’espérez pas qu’elle vienne parfaitement à bout d’un maquillage waterproof. Il va falloir frotter, en passant plusieurs fois avec un coton. Bref, une efficacité pas si géniale au prix d’une agression mécanique quotidienne de votre épiderme.

Résultat ? Une peau sèche ou sensible sera immédiatement fragilisée et irritée. Mais les peaux plus résistantes s’assècheront aussi à moyen terme. Vous pensez votre peau grasse hors de danger? Elle réagira à sa manière : en produisant plus de sébum

Résumons : pas si pratique, ni efficace, nocive, contreproductive … Il manque encore à cette liste un point essentiel : l’eau micellaire n’a aucune vertu autre que fonctionnelle. Elle n’apporte rien à votre épiderme. Vous avez opté pour une formule « biphasée » hydratante, avec micelles et huile végétale ? Les actifs hydratants ne sont là que pour masquer ses effets indésirables ! Et vous savez quoi ? Une huile végétale seule sera bien plus intéressante…

Car, oui, s’il existe un démaquillant exceptionnel, c’est bien le « bon gras » des huiles végétales. Une solution 100% naturelle, incomparable à plus d’un titre.

Leurs acides gras sont hyper efficaces, car en parfaite affinité avec le film hydrolipidique. Ils réagissent naturellement avec ceux du sébum et le gras du maquillage, les dissolvent et en débarrassent votre peau en douceur, sans frotter. Mieux : associés aux antioxydants et vitamines, ils hydratent, nourrissent, réparent, régulent votre épiderme.

Jouer sur les synergies avec une huile démaquillante Stimula, le Lait Bio Classica ou Gel Bio Classica, le Gel nettoyant Sensibel, le Gel nettoyant ligne A ou encore la Mousse nettoyante Altéarah.

Niveau praticité, enfin, tous nos nettoyants  n’ont  rien à envier à l’eau micellaire : appliquer, simplement, à la main, en massages circulaires légers, puis rincer abondamment à l’eau tiède avec une éponge et sécher délicatement.

  Ils  nettoient  et soignent  tous les épidermes en un clin d’œil. Avec une incomparable sensation de confort : vous ne voudrez plus jamais revenir en arrière. L’eau micellaire, vaincue par KO !